Tweedleedum. Un disque compact en auto-production (Amélie Mélo AM 98001) reprenant deux enregistrements publics dont un lors d'un concert de La Guitarelle, à Genval, en 1973. Philippe Duyck, guitare et chant ; Bernard Vanderheyden, contrebasse, chant et flûte à bec ; Jean-Pierre Philippe, guitare et autoharp ; Marthe-Valérie Dubois, chant.

Tweedleedum Retour



Mouvance post-soixante-huit. Le mouvement folk, initié aux États-Unis dans les années soixante, prit un essor inouï au début des années septante en Europe. Après le Royaume-Uni (The Dubliners, Planxty.), de très nombreux groupes virent le jour alors, en Belgique (Lès Pèlteus, Lès Zunants Plankèts, Wannes Van de Velde, De Vlier, Rum, 't Kliekske.), en France (Alan Stivel, Mélusine.). Des émissions radios se lancent (Marie Clap' Sabots, Il y a folklorte et folklore.), des festivals se créent (Saint-Chartier, Le Temps des Cerises, Dranouter.), des modes de vie et d'expression (musicale notamment) s'élaborent, touchant des centaines de milliers de personnes. Le tout était porteur de revendications culturelles, régionales et sociales, dont les effets n'ont pas encore disparu, et qui, de ci de là, semblent à nouveau toucher des jeunes de notre époque, malgré une récupération ambiante (Musiques du Monde, bal avec dj folk, mouvement Trad). Retour

Lès Scafoteus d'Notes. Jusqu'à sa dissolution au printemps 1980, ce groupe animait bals, mariages et autres fêtes, et présentait des spectacles de rue, de salle et de Noël (C'estot la vèye dè Noyé » !) avec mime, marionnettes, bateleurs, illusionniste, théâtre d'ombres, images, etc. (répertoire essentiellement wallon). Le groupe limitait son domaine d'action au Brabant-Wallon. Retour

Lès Mineus d'Arèdje avec Claude Flagel et Rémy Dubois. Le groupe est dissous début 1980. Retour

Faux Bourdon avec Bernard Foccroulle, Philippe Pierlot, Claude Flagel, Rémy Dubois, Sophie Jacques de Dixmude. Le groupe est dissous début 1980.

Faux Bourdon Retour



Rue du Village. La formation de base était : Louis Spagna, accordéons chromatique et diatoniques ; Aline Fonsny (remplacée en 2002 par Maud Vanderheyden), violon et alto ; Ivo Lemahieu, violon, cornemuse, fifre, banjo. ; Bernard Vanderheyden, contrebasse, cornemuse, tutupanpan (flûte à trois trous et tambourin), flûtes harmoniques, épinette à onglet, guimbardes. L'action du groupe dans le domaine du bal, déboucha, dès la fin des années nonante sur l'organisation d'ateliers de danses de bal traditionnelles et/ou reconstituées ainsi que sur les mémorables Petits bals du samedi soir organisés quatre à six fois l'an dans le cadre des activités d'Amélie Mélo.

Rue du Village Retour



Champêtre brabançon. Principalement les cahiers du Bourgeois (Rixensart) : polkas, scottishs, mazurkas, valses. à quatre voix (cornet à pistons, bugle, trombone, tuba) transcrites et adaptées par le groupe pour violon(s), accordéon (diatonique ou chromatique), alto et contrebasse. Retour

Groupe de cornemuses. Initialement composé de cornemuses (type musette du Centre France, proche d'un des modèles pratiqués dans nos régions autrefois : la muchosa hennuyère) et d'une percussion de type tapan (ou daoul), le groupe évolua en diverses formules (duo, trio, quatuor, quintette.) sous des noms différents : Les Cornemuses brabançonnes, L'Amusette, Les Bouhourdis, La Ménestrandie. Le jeu, polyphonique dès le début, fait à présent appel à deux voix de dessus (en sol/do) et une voix grave (grande musette en ré/sol ou do/fa) est toujours soutenu par une ou plusieurs percussions. Dans le projet actuellement en préparation d'un groupe de musique de rue (Les Passeurs de Rue) les deux voix de dessus seront doublées (quatre musettes), de même que la voix grave ; à cela s'ajouteront deux hautbois prébaroques (type hautbois languedocien), un petit tuba et un fifre. Le côté théâtral (costume, masque, mise en scène.) sera développé comme il se doit pour ce genre d'ensemble. Plus récemment, c'est en trio (ou quatuor), sous le nom Les Buissonneurs, qu'il a pris à bras-le-corps la propagation de la muchosa, la petite musette emblématique du Hainaut (dont le dernier sonneur, le berger Alphonse Gheux, décéda en 1935 !)

Les Buissonneurs Retour



Tromba d'Amore. Ivo Lemahieu (guitare, violon, pipeau, guimbardes, flûte harmonique) ; Bernard Vanderheyden (guimbardes, flûtes harmoniques, chant). Le duo a enregistré plusieurs programmes pour la Radio néerlandaise ainsi que pour la radio et la télévision flamande. Il fut sélectionné, en 1990, pour représenter la Belgique au Festival de l'Union européenne de radiodiffusion, à Novi Sad (ex-Yougoslavie).

Tromba d'Amore Retour



Guimbarde multitonale. Ce style de jeu est devenu traditionnel en Bavière et en Autriche. La dizaine (sic) de concertos pour guimbarde et cordes composés par Johann-Georg Albrechtsberger (1736 - 1809), maître de théorie musicale de Beethoven, fait appel à ce type de jeu. Lors d'un concert au MIM de Bruxelles, en avril 2003, Bernard Vanderheyden interpréta le concerto en ré majeur pour deux violons, guimbarde, luth de mandore et violoncelle. (Enregistrement MIM). Retour

Graf (Groupe de recherche, d'animation et de formation). Dissous en 1980. Retour

Almanach populaire. Dissous en 1981. Retour

Ateliers de Louvain-la-Neuve. Rencontres bimensuelles autour de la danse traditionnelle et ancienne ainsi que l'apprentissage et la pratique instrumentale. Elles débouchèrent sur l'organisation de petits stages et la publication d'un mensuel d'information La Gazette aux Pommes et la restauration de fêtes traditionnelles : Plantation du mai, Saint-Jean-d'Été, Saint-Jean-qu'on-bat (moissons), cidre, Saint-Martin, Passage de l'An. Retour

Amélie Mélo réalise des recherches, des formations et des prestations dans les domaines suivants : musique, tradition, graphisme, typographie, édition, traduction, écriture, communication, apiculture. selon une approche spécifique articulée sur les trois pôles artistique, social & économique, dont découlent notamment des rapports différents avec l'argent. info@ameliemelo.be Retour

Discographie

Maclotes passepîds et autres danses de Wallonie. 1976. LP (Alpha 5021).

L'Orchésographie de Thoinot Arbeau pour apprendre à danser pavanes, gaillardes et autres nobles danses ainsi que branles et danses paysannes. 1977. LP ( Le Chant du Monde LDX 74649).

Tant crie-l'on Noël, Ensemble Faux-Bourdon. 1979. LP (Le Chant du Monde LDX 74713) ; 1995. CD (Fonti Musicali fmd 207).

Belgique - België : Ballades, danses et chansons de Flandre et Wallonie (Fonds Paul Collaer, BRT et Radio France). 1981. LP (Ocora 558594) ; 2002 CD (Ocora - Harmonia Mundi C 583061).

Tromba d'amore, Tromba d'umore. Airs de guimbardes à écouter et à jouer, avec conseils et exercices pour les débutants. 1988. Cassette en auto-production.

Musique populaire de la Belgique. 1997. CD (Auvidis Ethnic, B 6844).

Feestival Gooik. Muzikale hoogtepunten 1996 - 2001. 2002 CD (dk disc 14410206).

Speelman jij moet strijken. Traditionele muziek uit Vlaanderen. 2002 CD (Eufoda 1335). Retour
 

EN HAUT de la page

Webmaster PHJ - Contact